3/26/2014

Les archives du jazz québécois # 2



La jazzthèque québécoise vous présente une autre rareté mettant en vedette des musiciens jazz québécois: Jazz du Canada 1 & 2: Yvan Landry et son trio / Le quintette de Nick Ayoub. Encore une fois c'est un disque Transcription de Radio-Canada.

Avant de plonger dans le contenu, regardons un peu l'emballage de cet objet.


Malgré le nom d'émission identique (Jazz du Canada), il s'agit ici d'une série différentes que celle discutés dans mon article précédent "Les archives du jazz québécois #1".



En plus du logo qui est différent, remarquez sur l'étiquette le bandeau nommé "Relais" qui distingue cette série de la première.  Elle serait sortie environ 3 ans après (+ou-1963) et ce disque-ci est le premier de la série.  La durée des l'émissions avait doublée; passant de 15min à 30 min.

Il y a encore un animateur qui présente chaque pièce, donc toujours cette ambiance radiophonique.

Autre fait intéressant, le thème de l'émission est différent à chaque fois. Il est composé par le musicien invité. C'est comme une pièce en extra !

D'après les informations partielles que j'ai trouvé, la liste d'émissions pour cette série irait à peu prêt comme suit:



Landry et Ayoub étaient les seuls Québécois du lot. Si un lecteur avaient des infos supplémentaire, merci de m'écrire.

Comme j'ai écrit plus haut, j'estime la date de parution à 1963. Sur l'étiquette on peut tout de même lire: "Date d'échéance 31 janvier 1964".  Mais cette date serait probablement une "date limite" de diffusion. La preuve est que le présentateur (côté Yvan Landry) mentionne que Jean-Pierre Ferland: "remporta à Bruxelles l'an dernier .... le grand prix du concours "chanson sur mesure".  Le concours en question était en mars 1962 et la chanson était "Feuille de gui". Donc 1963.


Un dernier point au sujet de la pochette; sur la version de ce disque dédiée à l'exportation internationale, le logo de l'étiquette ET la durée (15min) étaient restés les mêmes que pour la première série de 1960. Je n'ai entre mes mains que celui d'Yvan Landry en portugais (ne me demandez pas comment j'ai eu ma copie) mais on peut présumer que la numérotation doit doubler dans ce cas (18 émissions au lieu de 9) car Yvan Landry est ici étiquetté: "Programa 1 et 2". Donc deux "programmes" de 15min au lieu de un de 30min.

Remarquez également, qu'en plus de la couleur différente de l'étiquette; la pochette aussi était de couleur grise et noire.
Yvan Landry et son trio
Yvan Landry-Vibraphone, Guy Lachapelle-Batterie, Armas Maiste-Piano, Roland Desjardins-Contrebasse
Lucille Dumont
Revenons à la musique. Ce disque est le premier enregistrement sur disque d'Yvan Landry et son trio (quoique ce disque n'était pas destiné à la vente publique). Il y a sept pièces et toutes sont inédites. Les fans de Landry en auront pour leur argent. Nous sommes cinq ans avant son premier album "Jazz en liberté" (1968) et six avant "Café au lait" (1969).

Lucille Dumont chante sur 3 des 7 pièces.  Les quatre autres sont instrumentales. On remarque l'incroyable maîtrise vocale de la chanteuse dans une pièce comme Summertime de Gershwin.

Extrait de Summertime


Sinon des pièces plutôt rythmées à surveiller sont Vous êtes jolie (adaptation de Charles Trenet) et Ton visage (de Jean-Pierre Ferland). Quand on compare le point de départ avec le résultat final, on est vraiment à même de constater tout le talent aux arrangements et à l'improvisation d'Yvan Landry et son trio. C'est pratiquement sans importance de quelle matière première Landry s'alimentait; une fois dans sa centrifugeuse, le résultat était méconnaissable et vous faisait taper du pied. Faites la comparaison par vous même:


                                                            ----------------------------

Le côté de Nick Ayoub est intéressant pour plusieurs raisons. Premièrement, on peut y entendre trois pièces inédites: I Remember Clifford, The Sad One, Jam Session. En fait quatre pièces si on compte le thème composé pour l'émission.

Deuxièmement, on y retrouve les ébauches de trois pièces qui se retrouveront sur le mythique album "Montreal Scene" 1964:  Report From Cairo, Montreal Est et Montreal Ouest.

À ce sujet, on apprend aussi que cette Suite (Montreal Est & Montréal Ouest) s'appelaient à l'origine "Two Part"... mais littéralement "Two" et "Part". L'animateur la présente ainsi tout en mentionnant le passage de Nick Ayoub au Festival de Jazz de Montréal en 1961. Tiens tiens, une petite enquête s'impose !




                       Quintette de Nick Ayoub 1963
Nick Ayoub-sax, Marcel Lévèque-flugelhorn, Yvan Landry-piano, Guy Lachapelle-batterie, Roland Desjardins-Contrebasse

                              Quintette de Nick Ayoub 1964
Art Robert-Piano, Michel Donato-Contrebasse,  Émile Normand-Batterie,
Nick Ayoub-Saxophone, Al Penfold-Trompette
Troisièmement, son quintette était composé ici de musiciens complètement différents que sur l'album de 1964.  Marcel Lévèque: Flugelhorn, Roland Desjardins: Contrebasse, Guy Lachapelle: Batterie.Yvan Landry: Piano.

Quatrièmement, oui vous avez bien lu, Yvan Landry (le vibraphoniste) est ici au piano. Il y est tout aussi talentueux qu'au vibraphone.




Nick Ayoub, Marcel Lévèque
Cinquièmement, la trompette qu'on entendra dans "Montreal Scene" était à l'origine (ou du moins ici) joué au Flugelhorn par Marcel Lévèque. Le résultat est assez différent.

La complicité entre Ayoub et Lévèque est palpable sur une pièce comme "The Sad One". On ne peut que regretter l'absence de cette combinaison sax/flugelhorn sur plus de pièces dans sa discographie.





Extrait de "The Sad One"


En écoutant le disque, plusieurs questions me viennent en tête spontanément:

-Pourquoi un enregistrement de si bonne qualité est si difficiles à trouver ? 
-Qu'est-ce que Radio-Canada fait assis sur cette mine d'or les bras croisés ?
-Pourquoi ce disque n'est-il pas facilement accessible chez Renaud-Bray, Archambault ou en ligne via iTunes ?

Je crois qu'on peut dire avec certitude maintenant que le Québec n'est vraiment pas une méritocratie pour que des disques de ce calibre accumulent de la poussière sur une tablette depuis si longtemps. Nous sommes 50 ans après l'enregistrement de ce chef d'oeuvre; trois supports musicaux plus tard (Cassette, CD, MP3), et ce disque fait encore "son temps" comme un prisonnier dans le sous-sol de Radio-Canada. Quel est son crime ? On aurait voulu être un cruel Taliban anti-musique, on aurait pas pu faire mieux. Ce disque aurait du être mis en vente dès sa sortie en 1963 et réédité plusieurs fois depuis.

Les gens du "Festival International du Jazz de Montréal" nous parlent constamment "d'éduquer le public au Jazz". Pourquoi ne pas commencer par nos "géants" locaux, peut-être que le public écouterait plus ? Encore faudrait-il que leur légende soit écrite quelque part. Votre humble serviteur s'y affaire. Enfin !

En attendant qu'une étiquette de disque ou Radio-Canada se réveille, La jazzthèque québécoise est fière de vous offrir cette version restaurée des performances d'Yvan Landry et son trio et du quintette de Nick Ayoub.

MP3: Télécharger l'album complet

5 commentaires: